Le guide de votre bien-être à domicile

Moxibustion

Les principes de la moxibustion

moxibustion

© Jocopix - Fotolia.com

Méthode thérapeutique de la Médecine traditionnelle chinoise, la moxibustion consiste à stimuler les points d’acupuncteur grâce à la chaleur.
  1. Le principe de la cautérisation
  2. La base de la moxibustion en Médecine chinoise

Technique de stimulation de l’énergie vitale du corps humain vers des endroits bien définis, la moxibustion a pour but de chasser le froid et l’humidité causés par les variations climatiques à l’intérieur de l’organisme. Elle est pratiquée avec des moxas de différentes formes et selon différents procédés qui en font une thérapie à part entière.

La moxibustion, technique naturelle de soin par la chaleur et l’acupuncture, technique par les aiguilles se sont développés au même moment en Chine. Elles se complètent dans un traitement de la médecine traditionnelle chinoise. L’aiguille active la circulation énergétique, mais la moxibustion consistant à utiliser la chaleur externe renforce les capacités énergétiques de l’organisme surtout par la défense de l’immunité.

Le principe de la cautérisation

L’armoise appelée par les Chinois « l’herbe des médecins » par son procédé stimule la fonction des organes et des différents systèmes de l’organisme. C’est la chaleur dégagée par la consumation lente des moxas (plante d’armoise) qui entre dans l’épiderme au niveau du point d’acupuncture choisi par le praticien après son diagnostic et sa prescription thérapeutique naturelle.

Cette chaleur produit une concentration de globules blancs (par la rougeur) et contribue à provoquer une défense immunitaire face à des attaques microbiennes, pour traiter des cellules cancéreuses ou encore pour activer et équilibrer l’énergie vitale du sang et du Qi.

La base de la moxibustion en Médecine chinoise

Le corps humain pour pouvoir vivre et garder une bonne santé doit avoir un équilibre d’énergie vitale de tous ses systèmes fonctionnels. Le Qi, énergie vitale en médecine traditionnelle chinoise circule par des canaux internes : les méridiens. Ces derniers ont la tâche de conduire cette énergie vers les différents organes et tissus. Le Qi peut être influencé par des stimulations externes aux différents points d’acupuncture placés sur tous le corps et définis par une grande cartographie en médecine chinoise. La maladie ou les troubles surviennent lorsque cette énergie est bloquée, mais elle peut-être stimulée par des actions différentes, aiguilles, moxibustion d’armoise, acupression par le toucher. Le moxa va repousser le froid et libérer l’humidité contenue dans les méridiens du corps malade pour mieux irriguer les tissus, les organes ou viscères et renforcer tout le système immunitaire.